Home Blog Page 3

En voyageant dans le jungle

Chers amis de la Mission Orthodoxe,

Le Christ est ressuscité! Je souhaite que nous tous vivions la Résurrection ayant des âmes purifiées en nous approchant plus de notre Christ.

Ce dernier temps je suis confronté à un grand problème. Les voitures que la Métropole possède, à cause des routes en mauvais état et de leur usage excessif , tombent en panne tout le temps et plusieurs fois en route. Deux semaines avant, j’ai payé 4700 dollars pour faire réparer le moteur de la voiture que j’utilise (Brado) et 5 jours avant elle est tombée de nouveau en panne. Elle a été mise au garage et c’est aujourd’hui que je l’ai prise. Pendant le séjour du Patriarche vu que nos voitures étaient en panne j’étais obligé de louer 2 voitures pour moi et pour les visiteurs après avoir payé 3.900,80 dollars.

Aujourd’hui je me suis informé par M. Meletios le Métropolite de Katanga, qui a fait la recherche lui même, que je peux acheter une voiture tous terrains usée que je peux recevoir dans un mois à 15000 dollars.

Je prie vos lecteurs de nous aider de sorte que nous puissions résoudre le problème en achetant le plus vite possible une voiture. Je m’excuse.

† Nikiforos de Kinshasa

Un chargement d’amour pour la Côte d’Ivoire

La Mission Orthodoxe en Afrique se trouve toujours aux premiers rangs. Le soin du Patriarcat d’Alexandrie avec le sage guidage de son « timonier » Pape et Patriarche Théodore II c’est avant tout le soin spirituel et le soulagement des malades et des pauvres à la fois.

La foi rime avec les oeuvres. Les paroles sont pauvres pour exprimer la lutte et l’angoisse pour la grande oeuvre de la Mission qui est relative aux êtres humains qui cherchent la vérité et le repos. Rappelons-nous les paroles de l’Apôtre Jacques qui se réfère à la foi et aux oeuvres:

« que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les œuvres? Cette foi peut-elle le sauver? Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l’un de vous leur dise: «Partez en paix, mettez-vous au chaud et rassasiez-vous» sans pourvoir à leurs besoins physiques, à quoi cela sert-il? Il en va de même pour la foi: si elle ne produit pas d’œuvres, elle est morte en elle-même. Mais quelqu’un dira: «Toi, tu as la foi, et moi, j’ai les œuvres.» Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, c’est par mes œuvres que je te montrerai ma foi.Tu crois qu’il y a un seul Dieu? Tu fais bien; les démons aussi le croient, et ils tremblent.Veux-tu reconnaître, homme sans intelligence, que la foi sans les œuvres est morte? Notre ancêtre Abraham n’a-t-il pas été considéré comme juste sur la base de ses actes, lorsqu’il a offert son fils Isaac sur l’autel?Tu vois bien que sa foi agissait avec ses œuvres et que par les œuvres sa foi a été menée à la perfection. Ainsi s’est accompli ce que dit l’Ecriture: Abraham eut confiance en Dieu et cela lui fut compté comme justice. Et il a été appelé ami de Dieu. Vous voyez [donc] que l’homme est déclaré juste sur la base de ses actes, et pas seulement de la foi…En effet, de même que le corps sans esprit est mort, de même la foi sans [les] œuvres est morte.”

(Jacques 2:14-26).

Ces paroles poussent et donnent de la force à tous les missionnaires et collaborateurs sélectes afin que ceux-ci offrent de leur temps précieux si bien qu’ils remplissent leur quotidien avec amour en soulageant le dénuement de ceux dont ils ont besoin. Non pour recevoir en échange des biens matériels mais pour écouter une parole pure la journée où Jésus Christ va demander une apologie pour notre foi et nos oeuvres.

Le conteneur des articles de première nécessité, envoyé par la Fraternité Missionnaire Orthodoxe étant béni par Sa Béatitude le Patriarche, en participant à son chargement durant son séjour à Thessalonique, est déjà arrivé à sa destination. Combien de personnes vont être aidées pendant ces Saints Jours des Pâques? Combien de yeux vont-ils briller? Combien de lèvres vont-ils sourire? Combien d’enfants vont-ils goûter une bonbon, un chocolat, vont-ils tenir dans leurs mains un jouet, ce que nos enfants de l’Ouest développé considèrent donné? Combien de tables vont-elles être mises avec des mets pascaux? Combien de personnes vont-elles regarder le ciel pour glorifier Dieu? Combien de personnes vont-elles montrer de la reconnaissance et vont-elles remercier tous ceux qui ont offert peu ou beaucoup par leur coeur et le cas échéant en se privant du nécessaire? Et il est indiscutable que les personnes qui reçoivent un bienfait, elles n’oublient pas. Ce bienfait est gravé sur leur coeur comme Dieu Lui aussi enregistre les noms de tous les bienfaiteurs en lettres dorées dans la bible céleste.

Un grand merci à ceux qui se donnent du mal. À la Fraternité Missionnaire Orthodoxe qui est toujours près du Patriarcat d’Alexandrie et de son Primat, un ange terrestre et protecteur de tous les Africains Papa et Patriarche Théodore II qui prêche toujours que l’avenir de l’humanité se repose en Afrique. Aux volontaires qui ont participé à la collecte des articles de première nécessité et au déchargement du conteneur, aux gens célèbres et anonymes qui ont aidé en offrant les biens de leur amour.À vous tous et de la part des ouailles pieuses de la Métropole d’Accra je vous adresse un grand merci avec la salutation pascale « Le Christ est ressuscité ».

Votre frère
† Narkissos d’Accra

Nouvelles ouvertures missionnaires

Chers amis de la Mission Orthodoxe,

Le Christ est ressuscité !

Avec l’aide de Dieu nous allons bien. Je voudrais vous citer quelques événements ayant lieu à notre Mission Orthodoxe ici en Indonésie lointaine.

Du 25 février au 1er mars j’ai été invité à visiter quelques communautés qui veulent apprendre sur la foi Orthodoxe. Je suis resté quelques jours pour les voir et vivre avec elles pour discuter sur certains sujets. Les habitants y ont décidé d’accepter notre foi au point de nous demander trop de leur rendre visite si régulièrement que possible. Cette région est composée de quelques villages et pour y arriver ce n’est pas difficile parce qu’ il y a des routes nationales. La capitale des villages s’appelle Pakkat. Pakkat est une petite ville dont les habitants sont des musulmans, catholiques et protestants.

Les gens -là vivent plus de l’agriculture en cultivant de l’encens, du café, du riz, du corn et ils commercent du bois. Ainsi leur vie est tranquille. Tout autour il y a des fôrets où l’oxygène est très pur et près du village il y a une longue rivière dont le bruissement fait notre pensée monter jusqu’à notre Dieu le Tout-Puissant. Près de cette rivière, une famille qui s’appelle Mangatur Sibagariang, nous a offert un terrain pour qu’on construise une Église, pour qu’on se prosterne devant le Dieu de notre foi Orthodoxe.

Mes frères, nous avons reçu cette offre et nous avons commencé à choisir les membres du Conseil pour que cette oeuvre agréable à Dieu commence. J’ai constaté, parce que ce terrain est près de la rivière, il y a beaucoup de pierres et de sable qui sont des matériels de base pour la construction. Pour les portes et les fenêtres nous pouvons prendre du bois par les forêts qui sont à côté. Ainsi, mes frères, nous avons le grand rêve de réaliser ce projet en 2019. On estime que nous aurons besoin d’environ 30000 euros. S’il vous est possible, mes frères, je vous prie de nous aider.

Dans une autre ville de Sumatra, qui s’appelle Pekanbaru nous avons commencé, une année avant, à créer une nouvelle communauté. Nous y avons des fidèles et il serait bon si nous avions un domicile fixe. En changeant des lieux d’une maison à l’autre je vois que cela complique les membres de notre communauté. Ainsi, selon moi, nous devons louer un domicile pour la communauté et le bureau si bien que je peux rester là pour quelques jours quand je leur rend visite. Après y avoir demandé aux gens, ils m’ont dit qu’un loyer d’une maison s’élève à 1500 euros pour 2 ans. Si c’est possible, mes frères, je demande votre amour pour ce projet, pour que la foi Orthodoxe arrive à plus de personnes.

Avec plusieurs voeux,
Père Chrysostomos Manalu

Mission Orthodoxe en Haïti

Chers Amis de la Mission Orthodoxe,

nous exprimons de nouveau nos sentiments de reconnaissance vers la Fraternité Missionnaire Orthodoxe pour votre intérêt particulier à notre oeuvre missionnaire et pour votre don précieux au service Orthodoxe en Haïti.

Votre aide renforce beaucoup notre oeuvre en Haïti et bien entendu constitue une contribution impérieuse pour notre existence ici, vu qu’après le régime Duvalier la longue crise tant financière que sociopolitique cause des problèmes sérieux aux domaines de la vie nationale. Beaucoup de produits ne sont pas cultivés, le marché est contrôlé par des produits étrangers qui sous-estiment notre production locale étant limitée, notre monnaie perd de sa valeur, qui, pour un peu, serait remplacée par le dollar américain, les paysans partent petit à petit vers la capitale en quête d’une meilleure vie, nos forêts disparaissent soit à cause de l’urbanisation anarchique soit pour qu’on fasse du charbon pour cuisiner, la corruption domine, les drogues sévissent les jeunes, la violence dans les quartiers et l’immoralité des jeunes flambent.

Mes frères, j’ai mentionné tout cela pour que vous ayez, vous- mêmes, une idée sur la présence tellement importante de la Mission Orthodoxe en Haïti tant spirituellement que socialement. Notre humble Métropole sous la responsabilité du Révérendissime Métropolite du Mexique et de l’Amérique Centrale M. Athinagoras, couvre toutes les dépenses ici depuis longtemps si bien que notre école primaire fonctionne dans la paroisse de Saint- Jean Prodrome au Bidonville offrant une éducation à des centaines d’enfants pauvres.

Notre oeuvre n’est pas facile, mais nous glorifions Dieu pour notre Évêque, qui se trouve toujours près de nous. Nous l’aimons et nous lui savons gré de son initiative et de sa bénédiction qui m’ont amené en Grèce où après avoir étudié la théologie Orthodoxe j’ai été ordonné. Le Révérendissime Métropolite de Rethymno fait preuve de son amour paternel vers moi et notre Mission. Je l’aime beaucoup, comme il m’aime, lui-même aussi, et je remercie Dieu pour cette grande bénédiction et grâce de devenir pêcheur d’hommes afin de transmettre le message de l’Évangile et de la foi Orthodoxe au pays de mon origine en Haïti.

Cette année nous continuons une nouvelle oeuvre chez moi, dans notre paroisse de Saint- Georgios et Saint-Nektarios au village de Pelerin. Là nous rassemblons des personnes qui se convertissent petit à petit à l’Orthodoxie. Nous avons déjà préparé des lieux dans la paroisse pour continuer un orphelinat et avec la bénédiction de Dieu nous obtiendrons un terrain public pour construire un bâtiment. Nous comptons accueillir 24 enfants au plus tard jusqu’au début de l’été et nous avons besoin d’arranger les chambres, la cuisine et le salon pour que les enfants soient réunis afin que nous prenions soin d’eux dans un bel endroit spirituellement sécurisé . Tout cela, bien entendu, sera fait avec l’aide de Dieu, après l’avoir décidé en prenant l’initiative et surtout en priant pour cela.

Nous espérons en votre charité ainsi qu’en votre soutien et nous prions que notre Seigneur Jésus Christ bénisse votre vie et vos oeuvres, qu’Il vous offre tant de la force que du courage, pour la gloire de Dieu et de la Sainte Orthodoxie.

Αvec des humbles sentiments,
Père Pavlos Petit-Homme
Marguillier de prélat en Haïti

Jésus Christ en Océanie

Chers amis de la Mission Orthodoxe,

dans tous les endroits que je visite pendant mon tour missionnaire je suis tout ébahi des fruits du travail de mon prédécesseur vénérable du Révérendissime de Ganos et Chora Père Amphilochios.

Comme je me suis informé la contribution de votre magazine est d’importance capitale. Les offres d’amour de vos lecteurs nous ont soutenus beaucoup et constituent des bagages nécessaires pour que le rêve missionnaire du vieux moine Amphilochios soit réalisé. Nous vous remercions de tout coeur et nous souhaitons que Dieu de bonté continue à vous offrir Ses biens abondants et la connaissance de Sa Vérité de sorte qu’à travers votre oeuvre Sa présence sur Terre se répande et grandisse.

Le samedi 26 janvier 2019 le baptême de la première famille des Maoris , celle de Petros et Maria avec leurs 4 enfants sera fait à Raglan de la ville de Hamilton de la Nouvelle Zélande, après leur catéchisme, durant beaucoup de mois, par notre Père Georgios Kanellis. Priez – en beaucoup, s’il vous plaît!

Au Royaume de Tonga où l’Église grandiose de Saint -Georgios est construite, deux techniciens grecs s’y sont trouvés pour 4 mois (de février à juin 2018) en faisant avancer efficacement les travaux avec l’aide des locaux. 70% du badigeonnage de l’église ainsi que celui de la coupole a été fait. Depuis, de petits travaux de maintien à cause des conditions météorologiques ont été réalisés.

Du 4 avril jusqu’au 10 avril je me suis rencontré avec Père Meletios et Père Pavlos à ce royaume afin que les travaux administratifs soient réglés pour que notre présence ainsi que la représentation de l’Église Orthodoxe soient légales à Tonga. Nous avons rencontré presque tous les catéchumènes baptisés , nous avons célébré les quatrièmes cantiques en l’honneur de la Vierge et la Divine Liturgie du quatrième dimanche du Carême.

D’habitude les locaux sont des personnes ayant un grand sourire à leurs lèvres et un bon coeur; des personnes positives étant d’un heureux caractère. Nous nous sommes rencontrés avec nombreux locaux dont personne n’a dit quelque chose de négatif ou personne n’a eu une objection. Toujours avec bon humeur, prêts à aider. Ils sont vraiment intéressés par la vie spirituelle, étant capables de comprendre des notions difficiles, prêts à adresser des questions d’importance spirituelle vitale.

L’Église se trouve en bon état, pourtant, environ 100000 euros sont demandés de manière que les Tongiens Orthodoxes obtiennent leur propre église.

Avec des voeux et l’amour de Jésus Christ
† Myron de la Nouvelle Zélande

Centre Missionnaire  » Nikodimos Sarikas »

Αvec la grâce de Dieu et les voeux du Pape et Patriarche d’Alexandrie et de toute l’Afrique M. Théodore II, le Révérendissime Métropolite d’Irinoupolis M. Dimitrios commence à construire un nouveau Centre Missionnaire, le troisième en Tanzanie après celui d’Iringa et de Morogoro.

Dieu a béni ces 15 années d’oeuvre missionnaire du Révérendissime en Tanzanie de sorte qu’ à présent 34 Églises ont été construites, pourtant les besoins sont nombreux vu l’oeuvre missionnaire considérable.

Le jeudi de bon matin des prêtres indigènes, des membres de la Communauté grecque, des lecteurs et de nombreux fidèles ainsi que des catéchumènes sont arrivés au grand terrain de la Métropole d’Irinoupolis- sur la route centrale de la capitale- pour accueillir leur Patriarche.

Sa Béatitude Pape et Patriarche d’Alexandrie et de toute l’Afrique M. Théodore II, après la fin de la messe de la bénédiction et de la fondation, s’est référé au premier Missionnaire de la Tanzanie, l’Archimandrite Nikodimos Sarikas, qui a catéchisé et baptisé les premiers indigènes orthodoxes de la Tanzanie il y a 80 ans!

Nous voulons, alors, vous prier, chers lecteurs, de rester près de nous dans ce nouvel effort pour la création du premier Centre Missionnaire à la capitale de la Tanzanie, à Dar es Salam qui va coûter 25000€.

De la part de la Métropole

Le Patriarche d’Alexandrie en Tanzanie Centrale

Du 15 au 22 mai nous avons eu la grande joie et bénédiction d’accueillir Sa Béatitude Théodore II, pape et patriarche d’Alexandrie et de toute l’Afrique à notre Diocèse missionnaire d’Arusha et de la Tanzanie Centrale surtout dans la région d’Iringa qui est située sur un grand plateau d’une altitude de 2000 m. C’est la deuxième fois que notre Patriarche visite cette région , puisqu’il l’a déjà visitée pour la première fois en 2007. Des foules de fidèles des régions voisines lui ont réservé un accueil chaleureux au Centre Missionnaire de la Diocèse à Kindamali d’Iringa.

Le jeudi 16 mai , Sa Béatitude le patriarche d’Alexandrie a visité  la région de Dabaga au sud du pays, près des frontières de la Zambie, où il a fait la Bénédiction de la fondation de l’ Église Saint Paisios de la Sainte Montagne de l’Athos et de Saint Luc de Simféropol au village Masege ainsi que la Bénédiction du nouveau forage de la région. Toutes les deux oeuvres sont financées par des donateurs de la Fraternité Missionnaire Orthodoxe.

Le jour suivant le 17 mai, Sa Béatitude il est allé accompagné au village Iggagidouggou sur le haut plateau du pays de la Tanzanie Centrale, sur un paysage éternellement resplendissant, où la beauté de la nature rencontre les indigènes tant paisibles que travailleurs. Là il a fait la Bénédiction de l’inauguration de l’Église  de la Transfiguration de Jésus et de Saint Porphyre, une oeuvre venant des donateurs de votre Fraternité.

Dans l’après-midi du même jour le Patriarche est arrivé au village primitif de Massaï, Ipoasi,  qui est purement Orthodoxe où le village tout entier l’a accueilli avec leurs danses particulières et leurs chansons. Ici Sa Béatitude il a béni le forage que notre Église a fait au centre du village , dont l’eau couvre les besoins de ces  gens pauvres qui vivent exclusivement par l’élevage dans un environnement sauvage . C’est une de peu de régions de notre planète qui n’est pas influencée par le “progrès culturel”, où quelqu’un pourrait admirer et jouir de la pureté tant de la nature que des habitants.

Le samedi 18 mai, notre Patriarche encadré par les Évêques de Gulu M. Silvestro et de Malawi M. Fotios a fait des baptêmes collectifs de 350 indigènes au Centre Missionnaire de Kindamali. Juste après la cérémonie émouvante des baptêmes Sa Béatitude il a réalisé la Sainte Assemblée des prêtres de la Diocèse en s’adressant à eux avec un discours d’exhortation ainsi qu’en les encourageant de continuer avec enthousiasme leurs tâches hiératiques.

Le dimanche du Paralytique, le 19 mai Sa Béatitude pape et patriarche d’Alexandrie et de toute l’Afrique a officié les matines et il a été à la tête de la Divine Liturgie, à l’Église de la Vierge de Kykkou et de Saint Georges de Kindamali, assisté par les Évêques de Gulu , de Malawi et d’Arusha. Durant la messe M. Anastasios Kiyonga ayant 32 ans , marié avec 2 enfants a été ordonné diacre, étant diplômé du Séminaire Théologique de Nairobi et de la Faculté de Philosophie de Tabora. Avant la fin de la messe Sa Béatitude a attribué la charge de l’Archimandrite à Marko Rutakiamirwa, le moine qui a été ordonné prêtre, étant diplômé de la Faculté de Philosophie de l’Université de Dodoma spécialisé en Linguistique. Tous les deux sont membres de l’équipe de traduction de la Diocèse d’Arusha.

Une fois la messe terminée en grande pompe, tous les participants avec Sa Béatitude en tête et avec l’accompagnement de tous les notables de la région d’Iringa, ils sont allés au parvis de la Clinique adjacente  de “ Saint Nicolas” où son inauguration a été faite.Cette clinique est un don de la Métropole de Néa Krini de Kalamaria de Thessalonique.

Le lundi 20 mai Sa Béatitude est allé au village Ibogo où il a fait l’inauguration de l’Église de Saint Jean le Théologien ainsi que la Bénédiction du forage adjacent. Toutes les deux oeuvres , deux “bijoux” de la région, sont un don de votre Fraternité.

Je voudrais de mon coeur vous exprimer tant ma gratitude que mon amour à votre Président M. Charalambos Metallidis, à M. Nostis Psarras, ainsi que à tous les membres de votre Fraternité pour votre soutien chaleureux à mon diaconat humble à la Diocèse d’Arusha car pour nous vous êtes de grands bienfaiteurs. Je souhaite que Dieu de Bonté vous bénisse tous.

Avec l’amour de Jésus Christ
† Agathonikos d’Arusha

 » Qu’ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent le bonheur! « 

Votre Béatitude, Théodore II Pape et Patriarche d’Alexandrie et de toute l’Afrique , avec grande joie, honneur et respect nous vous accueillons , notre Père, le porteur et le leader de la plus ancienne Église Chrétienne en Afrique, de l’Église Orthodoxe, dont le fondateur c’est l’Apôtre et Evangéliste Marc et qui date depuis 60 après J.C.

La valeur de l’Église Orthodoxe, pourtant, n’est pas estimée seulement par son ancienneté mais aussi par sa capacité comme le vrai Corps de Jésus Christ de s’incarner à tout moment de l’histoire humaine, à tout lieu et en toute langue, à tout homme assoiffé de connaître la vérité incarnée, Jésus Christ le Sauveur.

Vous êtes venus près de nous pour nous donner de la force, pour nous bénir, pour nous conseiller dans notre parcours, de partager avec nous votre amour qui déborde dans toutes les directions, pour essuyer les larmes des enfants orphelins de l’Afrique, pour nous donner un peu de lumière, celle de votre visage, voilà ce que vous faites. Vous n’exercez pas votre pouvoir du confort de votre bureau mais vous courez, d’un bout de l’Afrique à l’autre, pour répandre la joie, la lumière, la paix, le courage, l’amour, pour ouvrir des écoles, pour construire des cliniques, pour fonder des églises, pour prêcher la parole de l’Evangile, qui devient le pain pour l’affamé, les bras ouverts pour l’homme contemporain tant désespéré que fatigué.

Quand 15 ans avant, votre Béatitude,  je suis arrivé ici en Tanzanie une soeur  catholique m’a accueilli en me disant qu’ici en Tanzanie la paix domine! Alors, après tant d’années de mon humble diaconat ici je vous informe que le peuple de la Tanzanie c’est un peuple pacifique qui croit, sans fanatismes ni sectarismes, sans confrontations ni haine parce que la chose la plus absurde sur la terre ce sont les guerres qui éclatent au nom de Dieu et de la religion!

Et selon le Grand Prélat ainsi que notre Saint aimé , Saint Nectaire d’Égine: “la douceur, la tolérance religieuse, la politesse, voilà les caractéristiques d’un vrai Chrétien”.

Ainsi, permettez-moi, votre Béatitude, de remercier du fond de mon coeur tous ceux qui sont venus aujourd’hui ici avec nous pour vous accueillir et pour crier haut et fort que là où il y a de l’ unité et de la paix, là il y a l’amour, là où se trouve Dieu Que nous adorons.

† Agathonikos d’Arusha

Le Patriarche fonde l’ Église Saint Paisios de la Sainte Montagne de l’Athos et de Saint Luc de Simféropol

En sémant la connaissance à Timor

Chers Amis de la Mission Orthodoxe,

Cette année, nous avons passé les jours de Noël avec componction dans toutes nos communautés. L’année prochaine, nous allons fêter tous ensemble dans une grande salle et tous les représentants de chaque communauté y assisteront. J’ai reçu votre aide de 15 000 euros pour l’hôpital de Theotokos, un don du Père Nikolaos Marketos et de donateurs de Sydney de l’Australie et nous en remercions.

Comme je vous ai informé, Savvas Marcelino de Timor est venu comme laïc, il a fait des études à notre École de Théologie de Saint-Paul à Medan. Diplômé il s’est marié et il a pris la décision de devenir prêtre. Le 24 août 2018, il a été ordonné prêtre. Une grande bénédiction pour nous ! À présent, il est rentré à Timor pour diffuser la lumière de l’Orthodoxie.

Comme vous savez, mes frères, le domaine de l’éducation est celui que nous avons développé dès le début et il nous a aidés à approcher milliers de jeunes qui se sont intéressés par l’Orthodoxie et se sont baptisés dans notre Église. Pour que l’Orthodoxie soit enracinée à Timor, nous devons bâtir là aussi une école pour transmettre aux jeunes enfants la parole de Dieu. Pour cette œuvre, nous sollicitons votre aide puisque nous aurons besoin d’une somme d’environ 50 000 euros. Nous espérons à votre amour pour que notre projet soit réalisé.

Avec l’amour de Jésus Christ

Père Chrysostomos Manalu

La Mission Orthodoxe dans l’océan Pacifique

Je me trouve à Christ-church dans le cadre de ma première visite épiscopale où j’ai rencontré Kyriakos un homme d’affaires étant membre tant actif qu’entreprenant de la communauté locale Grecque-Orthodoxe qui se dépense pour offrir de l’aide et du soutien en s’occupant de la chose publique.

De sa façon directe ainsi qu’expressive, il m’a mentionné l’expérience particulière qu’il a eue quand il a rencontré l’ancien Métropolite de la Nouvelle-Zélande et à présent de Ganou et de Chora, M. Amfilochios au moment où il a entendu ses pensées et ses rêves pour que l’effort missionnaire sur les îles de l’océan Pacifique commence.

Il l’entendait avec beaucoup d’attention et respect en essayant de comprendre l’ampleur des pensées du père spirituel. Il entendait sans parler jusqu’à la fin. S’il parlait avec la logique carrée qui le caractérise, il lui dirait que ce rêve, cette œuvre est pratiquement irréalisable puisque pour qu’elle soit réalisée des quantités énormes de ressources financières, de main d’œuvre, d’ingénieurs, d’avocats, etc. seraient demandées, et le père n’avait que ses habits. En son for intérieur, Kyriakos pensait que vu son âge le père a commencé à perdre son esprit et à ne pas penser logiquement.

Des baptêmes aux Fidji par le révérendissime Métropolite M. Amfilochios

Le père est parti et son rêve a commencé à être réalisé. Le temps passait et Kyriakos s’est trouvé pour des raisons professionnelles aux Fidji. Il est allé voir de près tout ce qu’il entendait jusqu’à ce moment-là. Et ce qu’il a vu, c’était la très belle Église de la Sainte Trinité parfaitement propre et grandiose « assise » comme un pigeon blanc dans le paysage tout vert de la campagne de l’île et des beaux hymnes ecclésiastiques recueillis étaient chantés par les petits enfants de l’orphelinat et par les moines locaux Fidjiens d’une façon que beaucoup envieraient.

Il est assis en les regardant, en jouissant de ce qu’il écoutait, ne voulant pas qu’il termine ce qu’il vivait. Mais la messe terminait. Trente enfants et tous les participants on accepté l’appel du prêtre Père Bartholomaios « Avec crainte de Dieu, foi et amour, approchez ». Tous, sans exception. Seulement Kyriakos restait débout au coin interloqué, étonné de ce qu’il vivait.

Dès qu’ils sont sortis dehors, le climat tant tranquille que fervent de la messe a cédé sa place aux visages joyeux et aux voix souriants des enfants. Leur joie était évidente à leur visage, à leurs mouvements, à leurs paroles, à leur comportement vers les autres. Kyriakos leur a donné quatre ballons qu’il les gardait comme cadeau. Personne ne peut décrire la fête qui a suivi avec les ballons. Tout l’espace libre de la Mission a été rempli d’enfants qui couraient, jouaient, ils étaient contents. Des enfants qui ressentaient de la sécurité, de la confiance et la présence des gens qui les aimaient et prenaient soin d’eux. Ils l’ont remercié d’une façon tant gentille que mûre. Kyriakos s’est fait plus plaisir de leur sourire et de l’expression de leur joie. Cette situation se fait rare dans nos sociétés occidentales rationnelles, a-t-il pensé. À nos enfants, on n’apprend pas comment être joyeux, comment vraiment vivre, comment jouir de la vie.

L’ inauguration de l’Église de la Sainte Trinité aux Fidji

Il a visité le monastère de la Dormition de la Vierge, le safe home, la chambre de plus grands garçons. Il a été enchanté, ému en s’étant aperçu vraiment de l’œuvre de l’Église, quel était son rôle et quelle était sa mission dans le monde. Il s’est senti un peu coupable pour sa réticence et des larmes se sont écoulées de ses yeux. Il est allé acheter une grande quantité d’aliments, de nouveaux lits, des matelas et beaucoup de jouets pour les enfants. Il voulait aussi avec ses forces contribuer pour se sentir membre de cette société de joie. Depuis, son respect, sa reconnaissance et son admiration pour le père spirituel Amfilochios et pour son œuvre sont francs et continus. Ainsi, il encourage nous tous à continuer le grand rêve tant « fou » qu’agréable à Dieu du père spirituel Amfilochios pour que Dieu soit glorifié.

†Myron de la Nouvelle-Zélande