Comme chaque année, les derniers dix ans, au mois d’août, le séminaire de deux semaines de cours de catéchisme a été organisé sur des thèmes simples de notre foi qui constituent pourtant la base et le gros de l’histoire millénaire de l’Église Orthodoxe et du vécu de Saints Pères. Pour une fois de plus le séminaire a été accueilli à la paroisse de Saint Arsenios et de Saint Païssios du Mont Athos- Saints Pères de La Cappadoce; (l’Église a été construite par le Révérendissime Dimitrios en 2005), à la ville de Morongoro (où siège notre échelon missionnaire), dont le responsable est Père Kleopa Bachuba en coopération avec mon humilité.

Le séminaire a commencé début août avec la première équipe composée de femmes et le 14 août avec la deuxième équipe composée d’hommes. Les fidèles sont venus par la périphérie de Morongoro. La raison pour laquelle ont été créées deux équipes n’était que le manque de lieux d’accueil.

De fait, nous étions obligés d’utiliser l’Église comme salle d’enseignement des cours de catéchisme, mais aussi la clinique pour que nos fidèles dorment le soir, autant qu’ils se reposent, car vous comprenez les conditions de vie qui existent. Tous couchés par terre sur le sol en ciment, sur des nattes en plastique, femmes et enfants. Vous me direz qu’ ils sont habitués dans telles conditions, puisqu’ ils viennent de la tribu de Massaï qui dorment par terre.

Le samedi 10 août, alors, le séminaire a commencé et pour la première fois des moyens audiovisuels ont été utilisés pour la meilleure assimilation de ce qui a été dit durant les cours. Le séminaire a eu un grand succès et cela était évident par le grand nombre des questions des participants, leur dévouement et leur attention durant les cours, mais aussi leur joie ainsi que leur satisfaction. Plus précisément, quand nous leur avons annoncé que nous aurons des séminaires pareils régulièrement, non seulement pour enrichir leurs connaissances sur des thèmes de foi, mais aussi pour que l’un connaisse l’autre mieux de manière que nous nous sentons tous des membres réels d’une vraie famille Orthodoxe!

Ainsi 15 jours bénis sont passés avec nos frères Tanzaniens tant humbles que pauvres, qui ont toujours le sourire sur leur visage ce qui manque par l’homme occidental, riche et “civilisé” de notre époque. Une chose est certaine: que tous nous sommes sortis gagnants de ce séminaire. Dieu soit glorifié de tout. Avant de terminer, je vous prie de ne pas nous oublier à vos prières. Que Dieu bénisse vos oeuvres et vos familles.

Thaddaios le moine