Un nouveau commencement pour l’Est de la République démocratique du Congo

Avec la grâce de Dieu et la bénédiction du Pape et Patriarche d’Alexandrie et de toute l’Afrique M, Théodore II, la Diocèse de Goma a été fondée en novembre 2018 et au début de la nouvelle année, j’ai été ordonné Commissaire Patriarcal à la Diocèse.

La Diocèse de Goma se trouve dans l’Est de la République démocratique du Congo et est composée de deux provinces celle du Nord-Kivu et celle du Sud-Kivu. Cette région de 124553 kilomètres carrés et de 12427000 habitants constitue la région la plus ravagée du Congo sévie par 25 ans de guerre,des maladies comme l’épidémie mortelle d’Ebola et beaucoup de morts, une région avec des âmes désespérées et condamnées. Dans cette région la lumière de l’Orthodoxie s’est levée pour porter de l’espoir, de la paix, de la force et de la vie à ces âmes humbles avec la fondation de la Diocèse. Dieu soit loué de tout.

Avec la bénédiction de Sa Béatitude Patriarche Théodore II, nous sommes arrivés à notre siège épiscopal à Goma, capitale du Nord- Kivu où est situé le centre de notre Diocèse. Qu’avons-nous trouvé? Ni une maison pour rester, ni une église mais seulement les bonnes âmes d’environ 35 catéchumènes et beaucoup de larmes de joie et d’espoir de la part des âmes douloureuses qui nous attendaient avec anxiété. Une anxiété pour qu’ils écoutent la parole divine, pour qu’ils assistent à une messe, pour que la flamme de leur espoir reste allumée.

Nous avons fait le tour de la Diocèse de manière à avoir une idée générale de la situation, pour être informés par nos collaborateurs qui se trouvent sur place et à préparer notre oeuvre. Nous avons commencé par la ville Bukavu , capitale du Sud – Kivu, où un groupe de catéchumènes nous a attendus avec anxiété , à qui on a transmis les voeux de notre Patriarche et on a distribué des livres pour qu’ils étudient l’Orthodoxie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après, à la ville de Kamaniola on s’est rencontrés avec Père Dimitrios Riziki, le curé de la paroisse de Saint Basile Uvira et les paroissiens de l’Annonciation de Kamaniola, où de temps en temps est célébrée la Divine Liturgie par Père Dimitrios. La paroisse est composée d’environ 200 fidèles et catéchumènes.

Puis, nous sommes allés à la ville d’Uvira, à la paroisse de Père Dimitrios, à Saint Basile, une grande église avec un bâtiment scolaire où une foule de monde assoiffé nous a attendus. Il faut souligner que les bâtiments-là ont été construits par Père Damaskinos Grigoriatis durant ses années missionnaires dans cette région.

Enfin nous avons visité la Métropole du Burundi et du Rwanda pour rencontrer le Révérendissime Innokentios afin qu’il nous éclaire avec son expérience d’autant plus qu’ il avait pour des années la responsabilité spirituelle de cette région.

Durant notre tour, avec l’aide de Dieu, à part les messes, nous parlions aux fidèles et aux catéchumènes où nous les trouvions, nous traversions des rivières, des lacs, des forêts pour le Nom de notre Dieu. Nous avons réussi à baptiser les premiers Chrétiens, 19 néophytes à Goma et nous avons célébré le sacrement du Mariage.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Seigneur notre Dieu Il est si Grand! Ce jour- là où Dieu nous a inspiré de baptiser nos premiers Chrétiens à Goma, un incident nous est arrivé. Nous sommes descendus avec nos catéchumènes au lac de Kivu, où le baptême aurait lieu. Alors que nous étions en train de commencer, les habitants de la région en voyant pour la première fois un prêtre habillé en habits noirs, ils ont cru que nous étions des magiciens si bien qu’ils ont appelé la police. Celle-ci est venue, elle ne nous a dérangés, ni a demandé quelque chose, simplement elle nous observait avec les habitants qui disaient: ils ne sont pas des magiciens, ils portent des croix, ils sont peut-être des Chrétiens, pas comme les autres. Malgré les vagues fortes du lac, nous avons célébré le sacrement du baptême. Quand nous avons terminé le baptême, les habitants qui ont appelé la police nous priaient humblement de les baptiser . Je leur ai dit que le catéchisme est nécessaire, et si tout va bien, on le fera.

Notre Diocèse est composée de 12 paroisses, deux prêtres, trois églises et une école. Le centre de notre Diocèse n’a rien. Il y a beaucoup de travail à faire, qui doit être fait surtout dans cette région ravagée avec l’aide de Dieu et la bénédiction de Sa Béatitude.

Père Chariton Musungayi
Commissaire Patriarcal de Goma

Δείτε περισσότερα

L’Orthodoxie en Colombie

Notre communauté est située à Cereté. Nous célébrons la messe une fois par mois chez mes parents parce que j’habite à Medellín et je mets 10 heures pour arriver à Cereté en bus.Étant donné que la communauté a trop grandi, je vais y déménager avec mon épouse et nos trois enfants…

La catastrophe à Beira

Une des Églises la plus historique de notre Patriarcat à Beira du Mozambique qui a été construite avec de la peine et sacrifices de nos compatriotes il y a 110 ans, a subi de grands dégâts par le cyclone mortel qui a sévi la région…