Avec la grâce de Dieu et la bénédiction sacrée du Patriarche d’Alexandrie, le Séminaire hiératique annuel a été organisé une fois de plus à la Métropole d’Accra.

Nos prêtres, par tous les pays qui appartiennent à notre Métropole, surtout du Ghana et de la Côte d’Ivoire, avaient l’occasion pendant une semaine (22-29/7/2019) de se mettre en contact et, dans le cadre des discussions, de donner des réponses par rapport aux sujets relatifs à la vie liturgique et par extension au secteur d’activité humaine ainsi que sociale de notre Métropole.

Les travaux du Séminaire ont eu lieu à l’École de Saint Pierre à Larteh du Ghana. Les conférenciers principaux étaient l’archiprêtre Père Pavlos Giannakos et sa femme Michele venus des États Unis.

Le sujet principal du séminaire: le diaconat dans la paroisse. Par le biais de la connaissance théologique des conférenciers et de leurs expériences aux sujets relatifs à l’organisation de la paroisse, nos prêtres se sont informés d’une manière simple et pratique sur la façon dont ils peuvent élever le niveau spirituel de la paroisse pour que les fidèles se profitent de leur vie discrète et de leur conduite.

Plus précisément, il a été souligné que tant le besoin que l’obligation que nous avons pour l’évangélisation des gens ne doivent pas échapper à notre attention, mais premièrement nous devons comprendre que ce qui est considéré comme donné au monde occidental ne l’est pas aux pays que nous servons. Et même si ceux-ci sont missionnaires chacun de ces pays a ses propres particularités. Seulement avec l’esprit de paix nous pouvons offrir nos services. La parole Orthodoxe ne doit pas avoir un caractère offensif contre les traditions de chaque lieu mais dialogué et conciliant. Il ne faudrait pas qu’il existe du zélotisme ainsi que du fanatisme dans un lieu où la paix est éprouvée et déchirée par des hostilités mais avec l’esprit d’adoucissement nous devons amenuiser les différences et les conflits.

Distribution d’ aliments par le révérendissime Métropolite Narkissos

La Métropole d’Accra comprend quatre pays de l’Afrique d’Ouest (Ghana, Côte d’Ivoire, Mali, Burkina Faso). Dans certains de ceux-ci il est impossible qu’un échelon missionnaire existe. Mais là où nous croyons qu’il ya l’obscurité spirituelle, nous pouvons distinguer une étincelle potentielle qui, avec la prière et l’intervention de Dieu, puisse être activée pour que le miracle de la foi existe. Combien de pays de l’Afrique ont connu Le Dieu en trois personnes? Dans combien de pays l’ Évangile de Jésus Christ a été prêché? Combien de pays de l’obscurité et de l’athéisme ont connu la vérité et se sont retrouvés dans la lumière inextinguible et incréée, faisant corps avec Christ? Ce miracle arrive en Afrique. Il est très facile d’offrir des biens matériels visant à améliorer la vie ici, mais le souci principal de tous les missionnaires c’est de cultiver les âmes des hommes.

Les prêtres de notre Métropole sont dignes de toute louange car ils se battent ayant de l’anxiété pour chaque âme. Ils prient et bénissent chaque fidèle. Ils offrent des bagages spirituels et du soutien matériel à chacun de leurs semblables étant épuisé. La foi et la dignité les caractérisent en créant des familles exemplaires. Ils travaillent pour avoir de quoi vivre en s’abstenant de toute sorte d’ eudémonisme qui est une raison de scandaliser. Ils enseignent avec leur parole et leur comportement. Et tout cela parce qu’ils ont une vie liturgique. Ils ont des vécus sacramentels qui forment leur façon de vivre, leur conscience. De cette manière ils guérissent chacun qui se rapproche d’eux.

Un port pour chaque néophyte c’est la paroisse. Le prêtre est celui qui va réaliser, puisqu’il est ordonné par l’évêque, toutes les activités de la paroisse. C’est celui qui va encadrer chaque domaine avec des gens propres ayant de l’expérience et étant capables de faire face au diaconat tant spirituel que liturgique, des chantres et des catéchistes. C’est celui qui va mettre le rôle de l’Orthodoxie en valeur avec les structures sociales de la paroisse, en procurant tout ce qui est nécessaire pour la formation, les soins médicaux- pharmaceutiques, l’hébergement et l’alimentation des gens pauvres. C’est celui qui va s’occuper des traditions en créant et en activant de différents organismes et associations locaux. C’est celui qui avec un zèle profus fera la paroisse un phare qui va illuminer le lieu et qui témoignera l’existence de l’Orthodoxie.

Nous tous qui servent Dieu et l’homme, nous connaissons très bien que seulement avec la prière nous pouvons achever la grande oeuvre de l’Évangélisation des Nations, comme de humbles continuateurs de grands Apôtres et Missionnaires, en suppliant :

« Ô notre Seigneur, notre Dieu, notre Sauveur Jésus Christ, que Tu étendes la main et que Tu bénisses ces pays-ci que Ta droite a plantés, que ceux-ci deviennent un Paradis terrestre et que leurs habitants deviennent Tes saints.

Que Tu gardes et que Tu renforces notre Pape et Patriarche d’Alexandrie et de toute l’Afrique M. Théodore qu’il tienne la barre et dirige nous tous vers le chemin de Tes commandements et Ton royaume des cieux.

Que Tu donnes à Tes serviteurs inutiles que Tu as institués des évêques, des prêtres et des diacres, de la force, de la patience, de la prudence et de la sagesse pour que nous achevions ce diaconat en semant la paix venant d’en haut dans les coeurs de ceux qui croient à Toi.

Que Tu protèges, que tu renforces nos fidèles et nos frères catéchumènes contre tout mal et que Tu endors toutes nos pensées terrestres et matérielles pour que nous tous glorifions Ton Nom vénérable et magnifique maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen».

† Narkissos d’Accra

Previous articleDes médecins de Grèce au Congo
Next articleNos salutations des îles Fidji
Μητροπολίτης Άκκρας Νάρκισσος
Ο Σεβασμιώτατος Μητροπολίτης Άκκρας κ. Νάρκισσος γεννήθηκε το 1968 στην Ιορδανία. Διακονεί το Πατριαρχείο Αλεξανδρείας από το 2009, ενώ το 2013 χειροτονήθηκε Μητροπολίτης Νουβίας και το 2015 μετατέθηκε στην Γκάνα.