C’était après la Bénédiction que nous avons faite pour le nouveau forage dans le village de Sasamabo un peu loin du parc National de Ruaha, quand le Président du village s’est approché de nous ayant dans les mains un morceau de papier. Nous en sommes habitués parce que chaque fois après une action philanthropique de notre Église, nous recevons des expressions spontanées de gratitude de la part des indigènes. Mais cette fois-ci les remerciements se sont soudain arrêtés, laissant la place aux demandes… Le Président lisait sur son papier “ nous vous remercions pour le forage dont nous avions grand besoin soit nous les humains soit les animaux.”Il nous a montré les traces par le passage des éléphants qui sont sortis désespérés en quête d’eau, mais ils ont piétiné malgré eux le maïs des habitants pauvres. Ceux-ci s’attendaient à recueillir le fruit de leurs efforts pour reprendre des forces… “Pourtant dans notre village nous avons besoin d’une clinique. Pendant l’accouchement nombreuses mères meurent faute de personnel médical, racontait-il, vu qu’à cause du manque total de médicaments et d’infirmières, le nombre des enfants orphelins dès le sein de leur mère atteint le nombre de 20… Pour cette raison nous vous prions de construire une clinique dans notre village”.

Quand, après quelques mois, je l’ai mentionné à une compagnie spirituelle à la Métropole de Kalamaria, mon frère le Révérendissime Métropolite de Kalamaria M. Ioustinos, avec qui nous partagions étant étudiants les mêmes intérêts missionnaires.Il s’est approché de moi avec le Père charismatique Savvas Kenanidis de la paroisse de Saint Nicolas d’Aretsou en me promettant qu’ils se chargeront de construire la clinique à notre Centre Missionnaire à Kidamali d’Iringa. Et leur promesse s’est traduite en actes, la Clinique a été construite alors qu’en mars Sa Béatitude notre Patriarche l’a inaugurée.

Un repas pour nos enfants

À ce moment-là, mes chers frères, vous êtes venus avec votre coeur seigneurial nous soutenir tant moralement que financièrement comme toujours, en nous donnant de la joie et de l’espoir. Vous avez promis de vous charger des frais de fonctionnement de notre Clinique qui se montent à 2000 euros par mois, vu que notre Clinique quotidiennement viendra en aide à des centaines de malades indépendamment de leur religion mais aussi elle occupera deux médecins, deux infirmières et deux assistants médicaux. Je veux, alors par la présente, féliciter ainsi que remercier votre Fraternité bénie, et prier à la fois tant tous les lecteurs de votre magazine que les membres de la Fraternité Missionnaire Orthodoxe de Thessalonique, de continuer à soutenir notre effort pour une prestation de meilleurs soins médicaux et pharmaceutiques à nos frères, ici en Tanzanie Centrale où nos semblables ont vraiment besoin de votre aide.

Dans notre nouvelle polyclinique, des médecins volontaires de Grèce et de tout le monde peuvent aussi offrir leurs services précieux. De plus ce qui compte le plus c’est l’information de la part d’un personnel spécialisé sur des maladies qui sévissent la région ainsi que sur les mesures de prévention vu que les maladies ne sont pas provoquées par la pauvreté mais surtout par l’ignorance des gens sur les maladies transmissibles.

Nous vous remercions de votre amour et nous prions pour vos prières et votre soutien. Malgré la crise financière qui sévit notre pays, nous savons que vos coeurs miséricordieux sont toujours à côté de nous et votre présence fraternelle est un soutien précieux à nos pas missionnaires ici en Tanzanie Centrale. Offrir de l’aide à nos frères pauvres où qu’ils soient c’est très important.Nous souhaitons tous les biens dans votre vie et à vos oeuvres, et que notre Seigneur illumine et guide la vie de tous.

Avec gratitude & amour de Jésus Christ
† Agathonikos d’Arusha