Ces paroles de Saint Jean Chrysostome je les trouve plus que jamais pertinentes et convenables au cas de mon départ de la Mission Orthodoxe en Nouvelle Zélande et aux îles Fidji, Tonga et Samoa dans l’Océan Pacifique.

Je me suis trouvé ici après avoir été invité par notre Église et plus précisément par Le très saint patriarche de Constantinople M. Bartholomaios.

Avec la grâce de Dieu et malgré mes péchés, une oeuvre tellement grande a été accomplie sans beaucoup de ressources financières. L’Église de Saint André a été inaugurée tant intérieurement qu’ extérieurement. Deux églises protestantes déjà prêtes ont été achetées qui ont été transformées en Orthodoxes. La chapelle du cimetière Grec-Orthodoxe au nom de Saint Lazare de Béthanie a été construite à Wellington . “Le Tout-Puissant” Immense et Magnifique a été peint dans la coupole de la Cathédrale de l’Annonciation. Le Monastère des Archanges avec les chapelles de Saint Basile le Grand et de Saint Amphiloque d’Iconium ont été construits de fond en comble.

Les Églises de Saint André à Wellington, de Sainte Trinité à Oakland et de Sainte Trinité à Saweni des Fidji ont été inaugurées. Cette église tant belle que grande avec l’orphelinat étaient tous les deux des dons de la Fraternité Missionnaire Orthodoxe. Le Centre Missionnaire à Sabeto de Nadi est un bâtiment bien conservé avec la chapelle de Sainte Paraskevi. Là, le premier baptistère a été construit où les premiers baptêmes de Senibulu, qui a reçu le nom Bartholomaios à l’honneur du Patriarche Oecuménique et de sa femme Lydia qui a reçu son nom à l’honneur de Sainte Lydia la première Chrétienne de la Grèce et de l’Europe, ont été faits.

D’autres Baptistères ont été construits au Monastère des Archanges de la Nouvelle Zélande, à l’Église’ de Saint Nicolas à New Blymoyth, à l’Église de Sainte Trinité à Saweni, à l’Église de Saint Nicolas et Saint Athanase sur l’île de Vanua Levu dont les dépenses de la construction ont été couvertes par une soeur en Christ anonyme issue de la Macédoine, ainsi qu’à l’Église de Saint- Georges sur l’île des Tonga où est située aussi la chapelle de Saints Apôtres Pierre et Paul.

Aux Samoa un terrain a été acheté avec l’argent de l’Association Missionnaire Orthodoxe de Aspropyrgos pour que l’Église de Saint Apôtre Jean soit construite là.

À Saweni des Fidji et près de l’Église de Sainte Trinité et de l’orphelinat un Monastère féminin au nom de la Dormition de la Vierge a été construit avec les deux premières soeurs Fidjiennes Melani et Anusia.

La Métropole de la Nouvelle Zélande a été encadrée avec de bons prêtres spirituels : six prêtres en Nouvelle Zélande et cinq prêtres indigènes aux iles Fidji, Tonga et Samoa.

Ainsi nous pouvons dire avec joie que l’Orthodoxie a été fondée dans ces endroits et elle va répandre encore plus avec le nouveau Métropolite capable de tout qui m’a succédé, le Révérendissime M. Myronas venant de la Crète

À la question comment j’ai pu laisser une si belle oeuvre et des ouailles bien-aimées pour retourner à ma chère patrie la Grèce, la réponse se trouve aux raisons de santé premièrement et du fait que le Ministère des Affaires étrangères de la Nouvelle Zélande- je ne sais pas pourquoi- m’a refusé la demande de visa pour la prolongation de mon séjour là. Bien sûr tout cela a été fait parce que Dieu l’a consenti pour des raisons que seulement Lui-même connaît.

Moi, je Le remercie et je Le glorifie, notre Seigneur, tant pour les biens que les épreuves ainsi que les tristesses qui ressortent d’une telle oeuvre missionnaire faite au bout du monde.

Je remercie notre Patriarche qui m’a soutenu dès le début et jusqu’à la fin avec sa prière et sa compréhension.

Je remercie tous les bons collaborateurs et ceux qui ont soutenu cette oeuvre venant de Grèce, d’Amérique et d’ Australie.

Je n’ai rien de plus à dire que répéter les paroles qui valent de l’or de Saint Jean Chrysostome : “ Que Dieu soit glorifié de tout”

† Amphilochios de Ganou et de Chora

Previous articlePour qu’il cultivât la terre
Next articleNektarios Kellis Évêque de Madagascar
Ο Σεβασμιώτατος Μητροπολίτης Γάνου και Χώρας κ. Αμφιλόχιος γεννήθηκε το 1938. Από το έτος 1968 διακόνησε την Ιεραποστολή στην Κένυα και το Κογγό. Χειροτονήθηκε επίσκοπος το 2005 και ανέλαβε την διαποίμανση της Ιεράς Μητροπόλεως Νέας Ζηλανδίας. Κατά την 13ετή διακονία του σε αυτήν ίδρυσε ιεραποστολές στα νησιωτικά κράτη Φίτζι, Τόγγα και Σαμόα με θαυμαστά αποτελέσματα. Το 2018 παραιτήθηκε λόγω γήρατος και τοποθετήθηκε στην Ιερά Μητρόπολη Γάνου και Χώρας στα ευρωπαϊκά παράλια της Προποντίδας.