Votre Béatitude, Théodore II Pape et Patriarche d’Alexandrie et de toute l’Afrique , avec grande joie, honneur et respect nous vous accueillons , notre Père, le porteur et le leader de la plus ancienne Église Chrétienne en Afrique, de l’Église Orthodoxe, dont le fondateur c’est l’Apôtre et Evangéliste Marc et qui date depuis 60 après J.C.

La valeur de l’Église Orthodoxe, pourtant, n’est pas estimée seulement par son ancienneté mais aussi par sa capacité comme le vrai Corps de Jésus Christ de s’incarner à tout moment de l’histoire humaine, à tout lieu et en toute langue, à tout homme assoiffé de connaître la vérité incarnée, Jésus Christ le Sauveur.

Vous êtes venus près de nous pour nous donner de la force, pour nous bénir, pour nous conseiller dans notre parcours, de partager avec nous votre amour qui déborde dans toutes les directions, pour essuyer les larmes des enfants orphelins de l’Afrique, pour nous donner un peu de lumière, celle de votre visage, voilà ce que vous faites. Vous n’exercez pas votre pouvoir du confort de votre bureau mais vous courez, d’un bout de l’Afrique à l’autre, pour répandre la joie, la lumière, la paix, le courage, l’amour, pour ouvrir des écoles, pour construire des cliniques, pour fonder des églises, pour prêcher la parole de l’Evangile, qui devient le pain pour l’affamé, les bras ouverts pour l’homme contemporain tant désespéré que fatigué.

Quand 15 ans avant, votre Béatitude,  je suis arrivé ici en Tanzanie une soeur  catholique m’a accueilli en me disant qu’ici en Tanzanie la paix domine! Alors, après tant d’années de mon humble diaconat ici je vous informe que le peuple de la Tanzanie c’est un peuple pacifique qui croit, sans fanatismes ni sectarismes, sans confrontations ni haine parce que la chose la plus absurde sur la terre ce sont les guerres qui éclatent au nom de Dieu et de la religion!

Et selon le Grand Prélat ainsi que notre Saint aimé , Saint Nectaire d’Égine: “la douceur, la tolérance religieuse, la politesse, voilà les caractéristiques d’un vrai Chrétien”.

Ainsi, permettez-moi, votre Béatitude, de remercier du fond de mon coeur tous ceux qui sont venus aujourd’hui ici avec nous pour vous accueillir et pour crier haut et fort que là où il y a de l’ unité et de la paix, là il y a l’amour, là où se trouve Dieu Que nous adorons.

† Agathonikos d’Arusha

Le Patriarche fonde l’ Église Saint Paisios de la Sainte Montagne de l’Athos et de Saint Luc de Simféropol