Les enfants de Nkanka marchaient treize kilomètres chaque matin, sous le soleil brûlant ou de fortes pluies pour aller à l’école la plus proche afin de recevoir une éducation. Ils marchaient toute la journée, dont le désir pour apprendre était si fort au point de pas compter la fatigue devant l’opportunité d’être scolarisés. Tous les autres enfants qui ne pouvaient pas marcher ou dont les parents n’avaient pas l’argent pour payer les frais éducatifs – ici au Congo il n’y a pas une éducation gratuite , mais les élèves paient pour aller à l’école -, étaient condamnés à rester illetrés dans leur case dans la forêt. Ils aidaient leurs parents à cultiver un petit jardin ou à cueillir des bananes ou d’autres fruits de bois. On pourrait voir leur plainte à leurs yeux ou à leur expression.  « Nous allons rester illetrés. Nos amis et les autres enfants dont les parents ont de l’argent pour payer les frais de scolarité même s’ils marchent beaucoup de kilometres, ils recoivent une éducation. Nous, rien ! , nous n’allons pas apprendre à lire, à écrire, alors, nous allons rester illetrés ».

En ce temps-là le Métropolite de l’Afrique Centrale M. Ignatios a observé leurs yeux éplorés et il a construit l’École de Saint Nectarios à côté de l’Église de la Chandeleur au bout du village de Nkanka.

Pour que cette École fonctionne il fallait que de l’argent soit trouvé, parce que les parents étant pauvres ne pouvaient pas payer les frais. Une fois que le bâtiment a été construit, il n’y avait pas d’argent pour que l’école fonctionne. Comment les enseignants, le personnel et les frais de fonctionnement vont-ils être payés ? La Métropole ne pouvait pas car ,d’une part, elle n’avait pas les moyens et, d’autre part, la crise financière en Grèce a touché aussi les missions orthodoxes au point que les dons ont diminué. L’angoisse est grande, comment l’école va-t-elle fonctionner ?

À ce moment-là, un Grec du Congo, de Kinshasa s’est mis d’accord avec son fils pour entreprendre les frais de son fonctionnement, ainsi, chaque mois ils payaient les enseignants et les autres frais. La première année, cent enfants se sont inscrits à la première classe, dont quelques-uns étaient des adolescents de 15-16 ans qui ne sont pas allés, jusqu’à maintenant, à l’école mais ils se sont précipités pour s’inscrire. Les enfants de la forêt recevaient une éducation gratuite, ils n’étaient pas obligés de marcher des heures et des heures. Le nombre des enfants augmentait , les premiers ont terminé le primaire et ils devaient continuer si bien que depuis l’année dernière les premières classes du collège ont commencé à fonctionner.

Ils ne devaient pas marcher à pied des kilomètres chaque jour. Le sourire au visage des enfants qui ne pouvaient pas jusqu’à ce moment-là aller à l’école, a éclaté. Maintenant, ils ont une école.
Un Grec de Kinshasa avec son fils ont donné l’occasion à tant d’enfants de s’instruire, ils ont donné le sourire , ils ont donné de l’éducation aux enfants pauvres de la forêt de Nkanka. Voilà les Grecs du Congo, de Kinshasa, à côté de l’Église, le soutien de l’oeuvre de la Mission Orthodoxe. Ils ont pitié des indigènes qu’ils aiment.
Ce grand bienfaiteur a quitté le monde alors que la crise financière a touché aussi Congo. Son fils a fait de grands efforts et sacrifices pour que l’école soit ouverte en payant les frais de fonctionnement. Cependant la crise financière continue à se répandre de sorte qu’il est difficile que l’école continue à fonctionner sans la contribution de nous tous. Nous devons ramasser 850 euros chaque mois pour que les enseignants, l’autre personnel et les frais de fonctionnement de l’école soient payés ; ceux de l’École de Saint Nektarios, de l’École à côté de la forêt, de l’École de Nkanka afin que les enfants pauvres des indigènes recoivent une éducation.

Qui va nous aider pour que les enfants pauvres continuent à sortir chaque matin de leurs cases afin d’aller à l’école ? Qui va nous aider pour que cette école n’arrête pas de fonctionner ?
† Nikiforos de Kinshasa

Previous articleNouveau début au Timor
Next articleLeurs voix – là….
Μητροπολίτης Κινσάσας Νικηφόρος
Ο Σεβασμιώτατος Μητροπολίτης Κινσάσας κ. Νικηφόρος γεννήθηκε το 1949. Διακονεί την ιεραποστολή στο Κογγό από το 2006, ενώ το 2010 χειροτονήθηκε Μητροπολίτης Κεντρώας Αφρικής.