Mes chers frères au nom de Jésus Christ,

avec des sentiments de reconnaissance, je vous écris essayant de vous faire partager, une fois de plus, tant la joie que les difficultés, que le Dieu de bonté nous offre.

Le dernier trimestre Dieu nous a permis via le baptême d’ accueillir dans l’Église Orthodoxe plusieurs de nos frères et que des séminaires de catéchistes ainsi que de jeunes soient organisés dans l’intérieur du Congo (Mbujimayi, Luputa, Kamina, Kananga). Dieu nous a permis que trois nouveaux diacres et deux curés aient été ordonnés. De plus, le livre de prières ayant été traduit en français, il doit être publié.

Nos écoles primaires et collèges ont commencé avec beaucoup d’espoirs et ayant accueilli beaucoup d’enfants. Au mois d’octobre ont commencé l’Université Orthodoxe, notre École Théologique et l’Informatique.

Cette année aussi, de nouveaux licenciés ont terminé leurs études à notre École Théologique, issus de notre Métropole et de la Métropole voisine de Katanga. Neuf nouveaux membres dans l’Église Orthodoxe, neuf nouveaux diplômés de Théologie, neuf jeunes hommes prêts à agir.

L’année académique que nous avons passée avec l’aide de Dieu, nous l’avons passée ayant beaucoup de difficultés surtout à faire alimenter les étudiants. Ceux-ci ayant de la patience ne se plaignaient pas que presque chaque soir, faute d’autre chose, ils aient dû manger des macaronis qu’on nous avait envoyés.

Mais à présent, on n’en a plus et la nouvelle année commence. Nos dépôts sont vides. Qu’est-ce que vont manger plus de 50 étudiants le matin, à midi, le soir? Et comment subvenir aux autres frais de fonctionnement : d’électricité, d’eau, de pétrole, de salaires du personnel, de maladies, de fournitures de bureau, d’impôts, d’entretien du bâtiment et des machines etc etc.

Les frais de maladie des prêtres et de leurs familles, ainsi que des gens pauvres qui frappent notre porte ; Les déplacements des prêtres et des catéchistes pour l’oeuvre missionnaire et liturgique ; Les handicapés Orthodoxes qui, dans le quartier central où ils vivent, font la messe dans la rue et ils attendent qu’on leur construise une Église. Tout cela nous inquiète et nous amène à prier.

Je vous prie chaleureusement, si vous pouvez nous aider en nous envoyant un conteneur d’aliments et d’autres produits nécessaires, mais aussi financièrement pour qu’on puisse subvenir aux frais de fonctionnement de l’École Théologique et à d’autres besoins déjà mentionnés.

Je souhaite que notre Mère Très Sainte offre à vous personnellement et à tous Sa protection et Sa bénédiction.

† Nikiforos de Kinshasa