Avec la grâce de Dieu, cette semaine nous avons vécu deux événements réjouissants dans notre Église locale : d’une part le diacre Père Isaak a été ordonné prêtre, et d’ autre part, notre visite à notre paroisse la plus lointaine de la région Ashanti dans la partie nord du pays pour la fête de Saint Cosmas d’Étolie ; là nous avons baptisé un nouveau groupe de néophytes dans notre Église et nous avons inauguré le nouvel aqueduc du village avec la subvention de notre Église pour procurer de l’eau pure dans cette région dévalorisée.

Tôt le matin du dimanche 21 août nous sommes partis pour la province centrale de Ghana, pour le village Abo Dom et plus précisément pour l’Église de Saint Jean l’ Évangéliste où le diacre Isaak a été ordonné prêtre. Père Isaak est marié et il a deux petites filles. Il est maître, et sa femme aussi. Durant la Divine Liturgie et avant que l’ordination commence je me suis adressé à lui, en lui soulignant l’ampleur de la responsabilité qu’il assume aujourd’hui lui devant Dieu et les gens et que la vie du prêtre est une sacrifice et une offre continue. « Sois modeste à ton diaconat de sorte que Dieu te bénisse. La modestie pour le prêtre est un bijou ainsi qu’un ornement qui va te parer, en te rendant aimé par tout le monde et surtout par tes paroissiens. Ce prêtre qui est aimé par tous ses paroissiens, il est aimé par Dieu lui-même.

Le caractéristique le plus principal du prêtre doit être l’esprit du sacrifice et pas du désœuvrement. Cela veut dire que le prêtre doit être sacrifié pour l’Église et pas l’inverse. « Tiens tes oreilles ouverts à chaque conseil de n’importe où celui-ci vient car il y a toujours quelque chose à apprendre par tous »

À la fin de la Divine Liturgie nous avons félicité les villageois pour leur nouveau prêtre parce que depuis beaucoup de temps cette paroisse n’avait pas son propre prêtre en permanence mais aussi pour une autre raison : car Père Isaak est un enfant venant de ce village.

Puis nous avons voyagé pour encore deux heures pour rendre visite à la famille de l’ancien catéchiste de notre Église Samouel qui est passé de vie à trépas il y a quelques jours, pour réconforter sa femme qui l’ accompagnait à tous ses déplacements catéchistes d’un village à l’autre, prêchant la foi Orthodoxe à tout le Ghana. Que sa mémoire soit éternelle et que son exemple soit imité.

Le mercredi 24 août nous sommes partis à 3 heures du matin pour arriver après 5 heures à l’Église de Saint Cosmas d’Étolie, où nous avons baptisé un groupe de catéchumènes dans la rivière de la région. Que Saint Cosmas, ce grand missionnaire de l’Église protège cette paroisse des zones frontières de notre Métropole.

Puis, avec la présence des chefs des tribus du district Konsimwa de la région Ashanti nous avons inauguré le troisième puits, une offre de notre Église à la société locale, si bien que les habitants ont accès à l’eau potable pure, ce qui est le plus grand problème du pays. Remarquables sont l’ appréciation, le respect et la gratitude que tous les gens là montrent à l’Église Orthodoxe, pour sa culture spirituelle mais aussi pour son aide humanitaire aux domaines de l’éducation vu que notre Église a construit une École Primaire et une bibliothèque-salle de lecture dans cette région.

Nous sommes rentrés le soir à notre point de départ, à Akkra épuisés par l’itinéraire mais avec une rédemption dans le cœur et l’âme pour l’œuvre accomplie de la mission.

À cette œuvre chers amis de la Fraternité Orthodoxe de Mission Orthodoxe, vous étiez et vous êtes toujours secourables et compagnons de voyage de cette mission sacrée. Dès son début et jusqu’à ce moment difficile, vous nous soutenez généreusement de tout ce que vous avez et tout ce que vous pouvez de sorte que la lumière de la Mission Orthodoxe ne s’éteigne pas. Que Notre Dieu de bonté vous bénisse et que nous donne de la force pour que nous continuions ce grand voyage au bout du monde, de façon qu’ à ce jour-là quand nous sommes rentrés fourbus et épuisés à notre base céleste, notre Seigneur nous offre la rédemption de nos âmes. Amen.

† Narkissos d’Accra